La Prévention du cancer du col de l'utérus

 

Pour les jeunes filles âgées de 11 à 19 ans, la vaccination anti-HPV.

 

La prévention permet d’agir avant le risque d’infection par le Papillomavirus Humain(HPV) à l’origine du cancer du col de l’utérus. Réel progrès pour la prévention de ce cancer, la vaccination permet de protéger nos jeunes filles contre les deux génotypes 16 et 18 les plus virulents responsables à eux seuls de plus de 70% des cancers du col.

 

En France, la vaccination anti-HPV est remboursée par votre caisse d’assurance maladie (65%) et votre complémentaire santé (35%). Pour les bénéficiaires de la CMU-c, la prise en charge est à 100% sans avance de frais. Elle est recommandée pour toutes les jeunes filles âgées de 11 à 14 ans ou, en rattrapage, jusqu’à l’âge de 19 ans révolus. La vaccination ne prévient pas totalement contre le risque de cancer et ne dispense donc pas d’un dépistage régulier par frottis à partir de 25 ans.

 

En Maine et Loire, le Comité Départemental de la Ligue contre le Cancer prend en charge financièrement la partie complémentaire santé du vaccin pour les familles sans mutuelle santé. Le vaccin est alors remboursé à 100% sans avance de frais de votre part avec votre carte vitale pour les jeunes filles de 11 à 19 ans. Parlez-en à votre médecin et votre pharmacien.

 

Il est important de recevoir les 3 injections en 6 mois pour une protection efficace et avec le même vaccin. Si vous avez dépassé le délai indiqué entre 2 injections, vous pouvez continuer les injections sans recommencer au début.

 

Le vaccin peut-être prescrit et réalisé par le médecin traitant, le pédiatre, une sage-femme, dans un centre de PMI ou un centre de santé.

 

Le dépistage par frottis ne suffit pas mais l’association avec la vaccination permettra à l’avenir de faire presque disparaitre ce cancer.

 

Le préservatif, qui protège contre de nombreuses infections sexuellement transmissibles, n’empêche pas la transmission de l’HPV. Ce virus se transmet par simple contact de la peau ou des muqueuses au niveau des parties génitales lors des premiers rapports sexuels.