Lexique du cancer du col de l'utérus


Adénopathie

Augmentation douloureuse ou non de la taille d’un ganglion qui devient dur et parfois, enflammé. Une adénopathie peut être provoquée soit par une infection, soit par des cellules cancéreuses qui proviennent d’un organe ou d’un tissu voisin.


Adjuvant

Un traitement adjuvant (en général chimiothérapie ou radiothérapie) est un traitement qui renforce ou complète les effets du traitement principal (chirurgie le plus souvent).


Anatomo-pathologie

Étude des modifications de structure des organes, des tissus ou des cellules, avec différents appareils optiques (loupes-microscopes…).


Antécédent

Fait antérieur concernant la santé du patient ou de sa famille.


Bénin

Non cancéreux, n'envahit pas le tissu environnant et ne se répand pas dans d'autres parties du corps.


Biopsie

Prélèvement d'un petit fragment d'organe destiné à être analysé au microscope.


Camélia

Structure de gestion pour les dépistages des cancers en Mayenne 53


Cancer

Maladie des cellules d'un organe qui se développe à partir d'une cellule initialement normale et qui se transforme et se multiplie de façon anarchique.


Cancer in situ

Présence dans un tissu de cellules cancéreuses qui n’ont pas encore proliféré au-delà des limites de ce tissu.


Cancer infiltrant

= cancer invasif = tumeur formée de cellules cancéreuses, qui a pénétré les tissus avoisinants (tissu conjonctif) et pouvant donner des métastases.


Carcinome

Cancer développé sur un épithélium (synonyme : épithélioma). Il en existe 2 types : les adénocarcinomes développés à partir du revêtement d’une glande et les carcinomes épidermoïdes.


Carcinome épidermoïde

Tumeur maligne (cancer) de l’épithélium malpighien développée dans les cellules de l’exocol (majorité des cancers du col de l’utérus).


Carcinome in situ

Cancer au tout début. Il n’a pas encore envahi les tissus voisins et n’a aucun risque de métastase. Son ablation entraîne la guérison complète. Au sens strict, un carcinome in situ n’est pas encore un cancer, mais plutôt une dysplasie. Cependant, un carcinome in situ a un risque élevé de devenir un authentique cancer.


Cellules endocervicales

Cellules glandulaires de l’endocol.


Chimiothérapie

Traitement par des substances chimiques, médicaments extraits de végétaux ou produits en laboratoire par synthèse.


Chirurgie

Acte qui consiste à retirer la tumeur sous anesthésie générale le plus souvent.


CIN

Néoplasie cervicale intra-épithéliale épidermoïde de bas ou haut grade (CIN 1,2 ou 3) : ce sont des lésions d’une infection ou précancéreuses qui nécessitent soit une surveillance soit d’être retirées lors d’une conisation.


Colposcopie

Examen du col de l’utérus et du vagin par l’intermédiaire d’un colposcope (appareil optique grossissant) pour rechercher des lésions inflammatoires, précancéreuses ou cancéreuses. Des biopsies peuvent être faites.


Condylome ou verrue génitale ou crête de coq

Tumeur bénigne de la peau ou muqueuse au niveau des organes génitaux ou de l’anus provoquée par l’HPV, sexuellement transmissible.


Conisation

Opération chirurgicale sans anesthésie (le col de l’utérus est insensible) qui consiste à découper en forme de cône la partie du col suspecte et de l’analyser.


Cytologie

Etude avec un microscope de l’aspect de cellules isolées.


Dépistage

Recherche d'une maladie chez une personne en bonne santé apparente avant l'apparition de symptômes.


Dysplasie

Anomalies cellulaires, nucléaires et cytoplasmiques, et architecturales qui précèdent la survenue du cancer.


Epidémiologie

Discipline qui étudie les différents facteurs intervenant dans la survenue et l’évolution des maladies, ainsi que leur fréquence et leur répartition.


Exocol

Partie extérieure du col de l’utérus recouverte de tissu malpighien.


Facteur de risque

Élément qui peut favoriser le développement d’un cancer ou une récidive.


Frottis cervico-utérin

En position gynécologique, après la pose d’un spéculum, prélèvement par « frottement » de cellules superficielles du col de l’utérus à l’aide d’une petite brosse ou spatule. Le prélèvement est étalé sur des lames ou dans un flacon rempli de liquide et adressé au centre d’anatomopathologie pour lecture et interprétation par un médecin pathologiste.


Ganglions

Eléments du système lymphatique qui joue un rôle dans la protection du corps vis-à-vis des infections ou des cellules cancéreuses.


Histologie

Examen anatomopathologique des prélèvements de tissus (biopsies, conisation, hystérectomie) qui permettent de déterminer l’envahissement en profondeur et la propagation aux vaisseaux.


Immunothérapie

Traitement qui vise à stimuler les défenses de l’organisme contre les cellules cancéreuses.


Infiltrant

On parle de cancer infiltrant lorsque les cellules cancéreuses ont envahi les couches de tissus voisines de la tumeur contrairement au cancer in situ où les cellules n’ont pas dépassé la membrane basale.


Institut national de veille sanitaire (InVS)

Établissement public dont la mission générale est de surveiller, en permanence, l'état de santé de la population et son évolution.


IRM

Imagerie par résonnance magnétique, technique d’examen qui permet de créer des images précises des organes ou d’une partie du corps en utilisant les propriétés de l’hydrogène présent dans les molécules d’eau de notre corps. L’appareil contient un aimant très puissant qui fait réagir les molécules d’hydrogène et permet de les visualiser.


Métastase

Localisation secondaire, à distance d'une tumeur.


Muqueuse

Membrane qui tapisse les cavités de l'organisme.


Néoplasie

Une néoplasie est une tumeur constituée de tissu néoformé, soit bénigne (par exemple adénome), soit maligne (par exemple adénocarcinome). Le terme de néoplasie intra-épithéliale est aussi employé pour désigner la dysplasie (anomalies cellulaires, nucléaires et cytoplasmiques, et architecturales qui précèdent la survenue du cancer).


Oncogénétique

Spécialité médicale qui étudie les liens entre l'hérédité et certains cancers.


Oncologue

Médecin spécialisé dans les maladies cancéreuses.


Pronostic

Issue probable d’une maladie.


Radiothérapie

Utilisation de rayonnements électromagnétiques pour le traitement local d'un cancer (radiations ionisantes).


Stade

Degré d'extension du cancer. Pour le cancer colorectal on distingue 4 stades : Stade 1: atteinte superficielle de la paroi intestinale, Stade 2 : atteinte de la paroi intestinale au-delà de la couche musculeuse, Stade 3 : atteinte des ganglions, Stade 4 : propagation à d'autres organes par les métastases.


Stade TNM

Classification selon trois critères de l’évolution d’un cancer : T : Taille de la tumeur primaire ; N : atteinte éventuelle des ganglions lymphatiques ; M : présence de métastases.


Structure de gestion

Organisme départemental chargé par les pouvoirs publics de la mise en place des programmes de dépistages organisés des cancers du sein, du côlon et du rectum sur l'ensemble du territoire et du col de l'utérus sur certains départements .


Symptôme

Manifestation provoquée par une maladie.


Traitement curatif

Visant à la guérison.


Zone de jonction

Partie entre le revêtement de la partie extérieure du col utérin (exocol) et du canal cervical (endocol). Chez la femme ménopausée, cette zone de jonction remonte à l’intérieur du col mais un traitement local hormonal pendant 10 jours peut permettre d’extérioriser cette zone recherchée lors d’un frottis.